Analyse en relatif

L’analyse en relatif : une application directe de la Théorie du Retour

La Théorie du Retour dit qu’un événement majeur ayant marqué l’inconscient collectif est revécu à un multiple de 3085 jours, à une probabilité forte de + ou – 6 mois. Quand cet événement est revécu, il peut se passer la même chose ou son contraire.

Un événement peut donc être revécu comme un événement passé qui s’est déroulé à proximité d’un multiple passé de 3085 jours. En relatif, un événement peut être proche du présent s’il est tout près d’un multiple passé de 3085 jours.

Une analyse en relatif d’un événement consiste donc à rechercher tous les événements passés, à un multiple de 3085 jours.

D’après la Théorie du Retour, l’événement présent peut être le retour d’un ou plusieurs événements passés identifiés par cette analyse en relatif.

Ces événements passés peuvent donc avoir une influence inconsciente sur l’événement qui est analysé en relatif. L’analyse en relatif est donc un moyen de chercher des motivations inconscientes.

 

Analyse en relatif d'un événement

Quels événements relatifs sont pris en compte ?

  • Uniquement des événements proches d’un multiple de 3085 mois. Proche signifiant de l’ordre de 6 mois avant ou après la date multiple de 3085 jours.
  • Uniquement des événements majeurs ayant marqué les esprits et étant donc considérés comme ayant marqué significativement la mémoire collective. Par exemple une guerre, un bouleversement, une crise. Un événement comme une loi votée dans un parlement, n’ayant pas donné lieu à une discussion publique dans les media ne sera jamais considérée comme un événement « relatif » pouvant avoir une influence. C’est un non-événement pour la mémoire collective et donc pour l’inconscient collectif.

Jusqu’où remonte une analyse en relatif ?

Il n’y a pas de règle précise à ce jour, mais les analyses en relatif qui ont été faites jusqu’à ce jour le sont sur un siècle au grand maximum.

A quelle occasion une analyse en relatif peut être faite ?

            Quand il y a un événement exceptionnel dont on ne voit pas de lien avec le passé et/ou pour lequel on veut connaître les motivations inconscientes qui permettraient de comprendre le comportement à venir des acteurs en trouvant un ou des événements passés marquant inconsciemment les esprits suite à l’événement analysé. Depuis 2001, l’analyse en relatif a été utilisée à 4 occasions : le 11 septembre 2001, au moment de la guerre Russie-Géorgie de 2008 , lors du printemps arabe en 2011 et lors de la guerre Iran-Irak après l’extension de l’État Islamique.


Un événement présent peut-il réveiller le passé au point de faire de ce passé LA motivation inconsciente du comportement présent ?

            La Théorie du Retour indique que des éléments passés peuvent être revécus à des périodes « probables». Mais pourquoi ne pas imaginer que des éléments passés, appartenant à l’inconscient (c’est-à-dire tout ce qui n’est pas conscient) peuvent être « réveillés », suite à un événement présent ? Dans ce cas-là, le présent n’est pas un retour du passé, mais le présent provoque un réveil du passé qui lui-même devient une motivation inconsciente du présent.

            C’est une hypothèse qui paraît logique au vu de la connaissance que nous avons maintenant sur l’inconscient.

            Qui s’est intéressé à l’inconscient jusqu’à présent ? Principalement la psychanalyse dans les pays occidentaux. La psychanalyse a démontré des liens entre le présent et le passé. Si la Théorie du Retour s’intéresse au passé surgissant dans le présent, elle ne parle pas du présent qui peut influer sur le passé en réveillant un passé qui va devenir une motivation inconsciente du présent.

            Une interaction avec l’Inconscient aboutit à l’Horloge de l’Inconscient. L’Inconscient a une « Horloge » qui est ce cycle de 3085 jours

            L’hypothèse a donc été émise que des événements du présent pourraient interagir avec des événements passés. Ce réveil du passé par le présent peut devenir une motivation inconsciente et déterminante.

            Il a donc été fait l’hypothèse que l’analyse en relatif permet à la fois de comprendre les possibles retours du passé et de comprendre les possibles interactions du présent avec le passé, au cas où un événement présent réveillerait un passé qui va alors entrer en « résonance » avec le présent en devenant LA motivation inconsciente du présent.

 

Un exemple d’analyse en relatif appliquée à l’événement du 11 septembre 2001

Analyse en relatif faite le 8 Octobre 2001

Le 8 Octobre 2001 une analyse en relatif a été faite pour comprendre les conséquences inconscientes de l’événement du 11 septembre 2001 qui n’avait pas été prévu, par quelque méthode que ce soit. L’énormité de l’événement a poussé à se demander quelles allaient en être les conséquences et quel allait être le comportement des Etats-Unis d’Amérique.

Analyse en relatif du 11 septembre 2001:

Une analyse en Relatif se fait en cherchant toutes les dates qui sont à 3085 jours ou dans un multiple de 3085 jours par rapport à l’événement analysé. Il s’agit ensuite d’identifier tous les événements majeurs qui seraient à + ou – 6 mois des dates identifiées comme multiples de 3085 jours. Ces événements majeurs peuvent entrer en « résonance » et devenir une motivation inconsciente qui va expliquer le comportement inconscient des Etats-Unis face à l’événement du 11 septembre 2001.

 

Ces dates en relatif (c’est-à-dire à un multiple de 3085 jours) par rapport au 11 septembre 2001 sont :

1° avril 1993 – à quelques semaines du premier attentat du World Trade Center

20 octobre 1984

10 mai 1976

29 Novembre 1967

19 Juin 1959

7 janvier 1951

28 Juillet 1942 – à un peu plus de 6 mois de Pearl Harbor

15 février 1934

5 septembre 1925

26 mars 1917   – à 11 jours de la déclaration de la guerre à l’Allemagne par les USA

 

L’analyse en relatif du 11 septembre 2001 appliquée aux Etats-Unis et à leur comportement passé indique:

1 – une étrange coïncidence : les tours du world Trade Center n’ont connu que 2 attentats, par hasard ils ont l’intervalle proche de celui de la Théorie du Retour.

2 – les périodes inconscientes réveillées par cet événement sont par hasard à proximité des périodes de l’engagement des USA dans les 2 guerres mondiales.

 

 

Conclusion de l’analyse en relatif du 11 septembre 2001 réalisée le 8 octobre 2001 :

De par l’analyse en relatif des motivations inconscientes des USA, l’événement du 11 septembre provoquera auprès des américains l’impression d’être dans une guerre mondiale même s’ils sont presque seuls engagés militairement (proximité des 2 engagements des USA dans les 2 guerres mondiales)

Même si les objectifs paraissent peu clairs, cela déclenchera pour un moment ce besoin de lutte armée dans la durée, comme s’ils étaient en guerre pour plusieurs années.

 

Confirmation de l’analyse en relatif du 8 Octobre 2001

Ce qui s’est passé par la suite a bien confirmé le comportement des Etats-Unis d’Amérique. Ils sont entrés en guerre, tout azimut : contre le terrorisme, contre l’Afghanistan et plus tard contre l’Irak. Dans leur inconscient ils étaient en train de revivre une guerre mondiale, la guerre contre l’Irak va en être l’apogée et la caricature, jusqu’à la volonté d’impliquer tous les pays dans la libération du Monde, comme si la libération de l’Irak était la libération du Monde à la fin de la seconde guerre mondiale.