l’Horloge de l’Inconscient


La guerre Russie-Ukraine coche pratiquement toutes les cases des différents concepts et théories de l’Horloge de l’Inconscient.

  • Cycle des Guerres : une guerre en Europe était attendue sur la période 2022-2026
  • Retours du passé ( Théorie du Retour) à travers le Retour à partir de 2014 de la désintégration de l’URSS
  • Parallélisme de l’Histoire : en mode inverse. Depuis le Retour inverse de 2014, le fil directeur du comportement de la Russie est de restaurer une grandeur équivalente à celle de l’URSS. C’est le comportement qui redevient similaire à celui de l’URSS.

Cependant, expliquer tout correspond à trop de nouveaux concepts en même temps, d’autant plus que certains sont moins matures et plus difficiles à  comprendre et admettre.

Les objectifs 2022 sont limités:

  • Faire des présentations du “Cycle des Guerres” : il y en a déjà eu plusieurs
  • Reformater le sujet  du “Cycle des Guerres” sous une forme plus “scientifique” proche du cadre standard des publications, ( cela a été fait  sur la base des conseils d’un chercheur du PRIO)
  • Soumettre un texte  sur le “Cycle des Guerres” à une revue internationale qui pourrait être  intéressée ( fait suivant les conseils du même chercheur)
  • Espérer que la soumission aboutisse ( d’ici fin 2022) , ce qui permettrait d’utiliser ce qui a été fait comme un nouveau départ.

Quand au reste (Retours du passé, parallélisme de l’Histoire), c’est plus difficile à digérer de façon rationnelle et pourrait entraîner des réactions de rejet. Ce sera présenté uniquement si il y a des personnes motivées qui démontrent avoir compris l’état de la recherche sur le “Cycle des Guerres”

Avec la Guerre Russie-Ukraine, on devrait trouver  un sujet d’actualité directement concerné, mais une fois la guerre déclenchée, tout ce qui n’est pas militaire est presque rejeté.

________________________________________________________________________

C’est un site de partage de recherches :  études et expérimentations

  • Les études sont principalement orientées autour du concept de l’Horloge de l’inconscient qui regroupe plusieurs théories qui permettent de comprendre et prévoir les guerres ou aussi d’autres événements qui ne sont pas des guerres.
    Les études se limitent à un résultat sous une forme de présentation, que ce soit sous une forme papier ou une présentation directe.
    Parmi les  études :
      • Les retours du passé (Théorie du Retour) permettant de prévoir et comprendre des conflits et crises (pas forcément des guerres),
        Plusieurs applications ont été dérivées de cette recherche  permettant de mieux comprendre les motivations inconscientes et montrer d’étranges parallélisme de l’histoire.
      • Le “Cycle des guerres” qui est important pour comprendre de nombreuses guerres,
      • la modélisation du déclenchement des guerres avec le “Cycle des Guerres”,
      • et des recherches complémentaires autour de sujets connexes à la guerre et à la paix, ainsi que des prévisions issues des études menées.
  • Les expérimentations correspondent à des tentatives de règlement ou l’application des études à des sujets pratiques.
    Les expérimentations peuvent concerner tout sujet,mais ne sont menées que si elles paraissent utiles et s’il y a un lien établi avec des acteurs capables d’agir auprès des acteurs du conflit et sur le terrain, ainsi qu’un retour suffisant d’informations pour faire un travail d’analyse.
    En avril 2022, il n’y a aucune expérimentation en cours et aucune tentative : les conditions ne sont pas réunies pour faire quoi que ce soit. Il est dommage de constater que les européens ne proposent aucune tentative de sortie de la guerre Ukraine-Russie. Se contenter de renforcer des mesures économiques de rétorsion , embargos ou renvois de diplomates ne mènera à aucune solution viable.
    Quant au soutien en armement, c’est utile pour éviter une défaite totale de l’Ukraine mais cela ne fait que prolonger la guerre.
    Nous sommes ouverts à toute initiative et nous pourrions aider à construire un cessez-le-feu qui tienne en tenant compte de réflexions et expérimentations précédentes, mais là encore il n’y a pas de proposition sérieuse pour le moment.
  • Au titre d’une possible expérimentation sur le conflit Ukraine-Russie, quelques réflexions seront lancées dans la partie “Notes d’actualité“.  Le conflit ukrainien se retrouvera dans quelques semaines dans une situation similaire à celle du conflit ukrainien de 2014 à 2022 avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022. L’étendue des territoires contrôlés par la Russie est plus importante, mais temporaire: les troupes russes et séparatistes ne seront pas à l’abri de contre-offensives locales violentes. Sans nouvel accord, le front va rester instable.
    • 1° point: Crimée – voir ici
    • 2éme point: Neutralité et Donbass – voir ici
    • 3° point abordé : Préparer et Construire l’après-guerre – voir ici

Réalisations de 2022

    • Y a-t-il un phénomène cyclique qui favorise les guerres? Ce document  reprend toutes les interrogations autour du “Cycle des Guerres”, y compris les prévisions de guerres sur la période 2022-2026. La présentation a été restructurée. Ce document sera la base des présentations et débats contradictoires qui auront lieu en 2022.
      Cette mise à jour contient:
      – la mise à jour du “Cycle des Guerres”,
      – la mise à jour des contextes,
      – les prévisions 2022-2026
      ,
      une restructuration complète,
      – les dernières évolutions liées à ce thème.
      Cette mise à jour est considérée comme indispensable pour comprendre l’actualité des tensions Europe-Russie et les guerres à venir durant la période qui s’ouvre de 2022 à 2026. La guerre déclenchée en février en Ukraine par la Russie confirme l’analyse faite sur l’Europe mais inquiète pour l’avenir. Une guerre aussi forte en début de phase d’amplification est un très mauvais signe. Comme une première guerre d’une série noire dans un climat d’arbitraire et d’impunité qui nous renvoie à l’URSS dans ses heures les plus noires. Pour être complet, il faudrait ajouter au “Cycle des Guerres” une explication sur les “Retours du passé” ( ou Théorie du Retour) qui explique en partie le comportement de la Russie et de Poutine et la résurgence d’un passé que nous pensions révolu.
    • Une présentation  est disponible et a été utilisée plusieurs fois cette année
  •  

_________________________________________________________________________

 

Y a-t-il un phénomène cyclique qui a une influence sur notre comportement collectif et en particulier les guerres ?

C’est la question à laquelle ce site tente de répondre en présentant des éléments troublants, réunis au fil des années ( de 1988 à aujourd’hui).

Il faut ouvrir un débat sur le sujet, apporter des éléments pour ou contre pour faire mûrir ce sujet qui nous influence sans que la plupart d’entre nous en soient conscients.  Quand le débat sera bien avancé et que chaque élément aura été soupesé, contesté, validé, refusé, alors nous pourrons conclure à la réalité ou non de ce phénomène cyclique.

Comment résumer en quelques lignes ce phénomène cyclique ?

Un phénomène cyclique a été identifié : le cycle est d’environ 8 ans et demi ou un multiple et le plus souvent 3 fois , c’est à dire un peu plus de 25 ans ou un multiple de 25 ans.

Ce phénomène périodique peut s’exprimer par des formes différentes

    • Il peut faire resurgir le passé  mais sous une forme déformée et le plus souvent inconsciente. Ce phénomène est appelé “Retour du passé“.
    • Il peut exacerber des tensions et favoriser des guerres ou escalades. Ceci est étudié à travers le “Cycle des Guerres” qui ne détermine pas toutes les guerres mais peut favoriser guerre ou résolution suivant qu’il soit dans une phase d’amplification ou dans une phase d’atténuation
    • Il peut, dans des cas exceptionnels, donner l’impression d’un certain parallélisme de l’histoire. Ce sujet est juste évoqué ici mais pas démontré à ce stade

Quel peut être l’intérêt d’un tel phénomène cyclique ?

Le premier est de constater que des événements collectifs, comme des crises ou des guerres, qui paraissent imprévisibles, suivent une logique qui n’est compréhensible qu’en prenant connaissance de ce phénomène cyclique. C’est fascinant de le voir. C’est dérangeant de l’admettre. Cela peut donner  à certains l’impression d’une formidable régression de la pensée qui revient à un monde où on imaginait, au moyen âge,  une grande horlogerie cachée qui guidait notre destin. C’est un peu cela sans être aussi simpliste. Ce phénomène a une influence mais n’est pas déterministe.

Cela a donc des conséquences sur une recherche fondamentale sur les mécanismes de la pensée et de l’influence collective inconsciente mais cela permet aussi de faire des recherches appliquées diverses.

Quels sont les enjeux de ces études ?

Ils sont importants même s’ils suscitent l’incrédulité. 

On peut imaginer, à partir des connaissances actuelles, qu’à la plupart des guerres majeures du 20° et 21° siècle, il y a une cause qui est aujourd’hui inconsciente et qui est ce phénomène cyclique. Nous ne connaissons pas encore l’origine réelle de ce phénomène. Vraisemblablement il n’est pas aussi régulier qu’une belle sinusoïde mathématique, mais nous ne pourrons pas expliquer les 2 guerres mondiales du 20° siècle sans reconnaitre et accepter cette cause qui est aujourd’hui invisible et inconsciente. Pour certains scientifiques, ou doctes éminences reconnues, identifier de telles causes invisibles est sacrilège et sans aucun fondement. Mais si d’autres études complémentaires devaient le confirmer, cela éclairerait d’un autre jour toutes ces guerres dont nous pensions qu’elles défendaient une juste cause mais dont l’une des causes importante n’avait pas été identifiée jusqu’à ce jour. Tout ceci n’est pas encore démontré de façon incontestable et ne pourra l’être que si d’autres chercheurs s’approprient ces études. Au mieux, il faudrait 10 ans pour arriver à une telle conclusion partagée, si des dizaines de chercheurs apportaient quelques briques manquantes à ce qui a été commencé.

Vue d’ensemble

mis à jour le 22 mai 2022