Comment agirait le “Cycle des Guerres” ?

Pour les vrais chercheurs, ces “larges bandes” qui passent du coq à l’âne, flirtant avec l’irrationel pour en tirer une cause exploitable, cette question est un casse-tête fascinant.

Il n’y a que des hypothèses:

 Trouver un phénomène cyclique d’une périodicité d’environ 3085 jours

Je n’ai rien trouvé du coté du système solaire. Il y a bien un phénomène périodique solaire connu comme la mesure de l’activité solaire par le niveau de “sunspot”, mais cela ne correspond pas. N’étant pas astronome et pas aidé par les astronomes qui fuient dès que ce sujet est évoqué, je n’ai pas de piste crédible. Cela pourrait être un autre phénomène périodique du soleil, ou ???

En 1967-1968, cela donne l’impression d’un décalage retardé du pic d’amplification ( plusieurs guerres, émeutes comme mai 68 ou le coup de prague).

En 2014, cela donne l’impression d’un décalage avancé du pic d’amplification ( plusieurs guerres éclatent en quelques semaines).

La périodicité varie probablement mais il n’y a pas de phénomène identifié à ce jour cohérent avec ce qui est observé dans le “Cycle des Guerres”.

Comment ceci agirait-il réellement sur les humains ?

Pas d’hypothèse sérieuse pour le moment.

Ces derniers jours, un contrôleur d’État israélien  a sévèrement critiqué la gestion de l’opération “Bordure protectrice”, qui a couté la vie à près de 2200 palestiniens dans la bande de Gaza ainsi qu’à 73 israéliens durant l’été 2014. Cette guerre Gaza-Israël de 2014 est reconnue comme un influencée par le “Cycle des Guerres”.

Cette guerre était évitable, conduite sous le signe de l’improvisation et dépourvue d’objectif stratégique clair. C’est la conclusion du rapport publié le 28 février.

Le contrôleur d’État  a étudié les débats du cabinet de sécurité israélien  ainsi que les comptes rendus militaires. Il a l’impression que les acteurs israéliens se sont laissés aller dans une guerre qu’ils n’ont ni préparée ni décidée autrement que par réaction à des tirs de missile.

Le “Cycle des guerres” agit-il donc indirectement sur des sphères autres que la conscience ?  C’est l’impression qu’on peut en retirer et qui est similaire à ce qui a été écrit sur d’autres guerres israéliennes.

Cela donne-t-il une piste ? Non. Pas pour le moment. Mis à part que cela fait dérailler la raison, il n’y a rien qui permette de construire un lien de cause à effet crédible susceptible d’expliquer une possible influence sur nos  cerveaux?

Ce possible passage  d’un phénomène matériel périodique non identifié à une influence sur le mental des dirigeants et militaires reste à inventer.

1° mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.