l’Horloge de l’Inconscient


Dessin de l'horloge de l'inconscient et du "Cycle des guerres" (Décommé aussi "Cycle du Retour

Programme pour l’année 2022 des activités de l’Horloge de l’Inconscient

En Octobre 2021, le constat est particulièrement sévère sur la compréhension du sujet : Il n’y a pas un seul commentaire ou retour de lecteur qui permette d’affirmer que quelqu’un ait compris quoi que ce soit, que ce soit sur un texte ou un livre disponible, que ce soit sur le site lui-même.

Que faut-il conclure d’un tel constat ?:

    • L’auteur s’exprime-t-il mal ? Probablement, puisqu’il s’agit d’expliquer avec des mots de tous les jours des phénomènes nouveaux. Encore faudrait-il comprendre ce qui n’est pas compris. Le seul moyen serait qu’un  lecteur accepte d’exprimer ce qu’il a compris et accepte de dialoguer pour  aider l’auteur à mieux exprimer ce qu’il veut dire et que visiblement personne n’a compris.
      –>  Il faudrait tout réécrire autrement avec l’aide de relecteurs
    • Les lecteurs n’ont pas lu ni compris ? Vraisemblablement ceux qui sont arrivés sur ce site se sont contentés de lire en diagonale quelques lignes et ont tout de suite porté un jugement défavorable et probablement caricatural, sans rien comprendre
      –> Il faudrait avoir un retour de ceux qui sont arrivés jusqu’ici et comprendre ce qu’ils n’ont pas compris
    • Absence de communication et de réseaux ? C’est certain que la communication est foireuse et que jusqu’à présent ces études ne sont supportées par aucun réseau préexistant et qu’il n’y a pas de réseau spécifique pour le porter. Faire un site internet même s’il est théoriquement vu par tout le monde n’apporte aucune garantie que ceux qui pourraient être intéressés en prenne connaissance. Internet c’est une plaquette commerciale et si le premier réflexe est négatif, ce qui devrait être un point d’entrée se transforme en point de sortie définitive.

Quel programme pour 2022 afin de tenter de faire comprendre ce qu’est l’Horloge de l’Inconscient?

    • Faire un bilan de la période 2012-2022: en 2012 fut écrit la seconde édition de l’Horloge de l’Inconscient. Ce livre a été écrit pour anticiper la période d’amplification de tensions et guerre prévisible de 2014 à 2017 ainsi que la période d’atténuation de 2018 à 2022. On peut faire un bilan sur ce qui était prévu et sur ce qui s’est réellement passé de 2014 à 2017 pour commencer et compléter ensuite. C’est un bilan objectif et dérangeant pour tout le monde: autant l’auteur que ses adversaires. Cette période fut très féconde. Cela n’aura de sens que si des personnes repartent de l’édition 2012 dont il reste une centaine d’exemplaires et acceptent  de rentrer dans ce processus de bilan. Y aura-t-il un public ? Pas sûr, mais il faut le faire, quels que soient les réactions positives ou négatives
    • Proposer des présentations : ce qui fait vivre une idée, c’est la polémique qu’on en fait ou le débat contradictoire qui naît. A ce stade, ce n’est probablement pas un livre savant, épais et incompréhensible, qui intéressera d’éventuels lecteurs mais une ou des présentations claires et autoporteuses
    • Réécrire l’ensemble des études : Il faut le faire sous une forme de “fiches” ou “textes condensés” et non sous la forme d’un livre qui ne sera peut-être jamais lu ou publié. Il s’agit alors d’espérer que l’une ou l’autre va provoquer un intérêt suffisant pour aboutir à des présentations réelles.
    • Financer des thèses étudiantes : Certaines parties pourraient être intégrées dans des thèses étudiantes. Il s’agit de proposer un deal crédible à des étudiants en espérant qu’ils soient avalisés par les responsables des thèses. Il ne s’agit pas de couvrir une thèse complète mais un sous-ensemble pour une somme entre 1.000 à 5.000 €
    • Avoir des relecteurs critiques : Quand de telles études paraissent en panne, on peut toujours chercher des relecteurs bénévoles ou financés, afin de mieux comprendre ce qui n’est pas compris et reformuler le tout sous une forme compréhensible
    • … et autres actions : un universitaire ne manquera pas de dire qu’il faut faire et soumettre  un article à telle ou telle revue. Oui, mais tant qu’il n’y a pas de forme compréhensible et discutable, l’article sera d’avance rejeté. Ce sont des cercles qui se cooptent et sont plus soucieux des références à ce qui existe déjà qu’à ce qui n’existe pas encore. Et il y a bien d’autres actions, mais la première phase doit au moins aboutir à pouvoir constater que les idées et études ont été au moins comprises, même si elles sont rejetées. Aujourd’hui, elle sont rejetées sans même avoir été comprises

_________________________________________________________________________

La suite n’est qu’une synthèse rapide de l’ensemble du sujet qui provoque généralement un rejet sans lecture et compréhension. Je suppose que les lecteurs classent ce qui suit dans la partie “farfelu”, “ésotérisme”, “astrologie” …. ce qui ne correspond à rien de ce que j’essaie d’expliquer.  Possible qu’en affirmant trop fort des vérités inconnues, je provoque un rejet et une incompréhension. Comment savoir si personne ne s’exprime en retour ? Bienvenue à ceu qui accepteront d’en discuter et de s’exprimer.

Y a-t-il un phénomène cyclique qui a une influence sur notre comportement collectif et en particulier les guerres ?

C’est la question à laquelle ce site tente de répondre en présentant des éléments troublants, réunis au fil des années ( de 1988 à aujourd’hui).

De certitude sur ce sujet, il n’y en a point officiellement. C’est une réflexion en dehors de la plupart des courants de pensée et en dehors des recherches scientifiques menées jusqu’à présent. A tel point que ceux qui en prendront connaissance oscilleront peut-être entre incrédulité et ????.

Ce site a pour vocation de présenter les éléments existants. Il est certain qu’ils paraitront insuffisants comme preuve définitive. Ce ne sont que des intuitions qui ont déjà donné lieu à quelques études et pour lesquelles il y a une longue liste d’études complémentaires à mener. On pourrait occuper des dizaines de chercheurs pendant des années et des années. Cela permettrait d’avoir quelque chose de plus solide et plus crédible.

Nous n’en sommes qu’à une présentation des idées initiales et des éléments troublants qui permettent de penser que nous sommes tombés sur un phénomène fondamental.

Il faut ouvrir un débat sur le sujet, apporter des éléments pour ou contre pour faire mûrir ce sujet qui nous influence sans que la plupart d’entre nous en soient conscients.  Quand le débat sera bien avancé et que chaque élément aura été soupesé, contesté, validé, refusé, alors nous pourrons conclure à la réalité ou non de ce phénomène cyclique.

Comment résumer en quelques lignes ce phénomène cyclique ?

Un phénomène cyclique a été identifié : e cycle est d’environ 8 ans et demi ou un multiple et le plus souvent 3 fois , c’est à dire un peu plus de 25 ans ou un multiple de 25 ans.

Ce phénomène périodique peut s’exprimer par des formes différentes

    • Il peut faire resurgir le passé  mais sous une forme déformée et le plus souvent inconsciente. Ce phénomène est appelé “Retour du passé“.
    • Il peut exacerber des tensions et favoriser des guerres ou escalades. Ceci est étudié à travers le “Cycle des Guerres” qui ne détermine pas toutes les guerres mais peut favoriser guerre ou résolution suivant qu’il soit dans une phase d’amplification ou dans une phase d’atténuation
    • Il peut, dans des cas exceptionnels, donner l’impression d’un certain parallélisme de l’histoire. Ce sujet est juste évoqué ici mais pas démontré à ce stade

Quel peut être l’intérêt d’un tel phénomène cyclique ?

Le premier est de constater que des événements collectifs, comme des crises ou des guerres, qui paraissent imprévisibles, suivent une logique qui n’est compréhensible qu’en prenant connaissance de ce phénomène cyclique. C’est fascinant de le voir. C’est dérangeant de l’admettre. Cela peut donner  à certains l’impression d’une formidable régression de la pensée qui revient à un monde où on imaginait, au moyen âge,  une grande horlogerie cachée qui guidait notre destin. C’est un peu cela sans être aussi simpliste. Ce phénomène a une influence mais n’est pas déterministe.

Cela a donc des conséquences sur une recherche fondamentale sur les mécanismes de la pensée et de l’influence collective inconsciente mais cela permet aussi de faire des recherches appliquées diverses.

Dans cette réflexion, il y a des vrais points faibles pouvant fragiliser cette vision de phénomène cyclique, mais le plus souvent ce ne sont pas ces points faibles qui sont mis en avant, mais une simple caricature. Bien sûr, ces points faibles seront aussi présentés. Cela fait partie d’une réflexion objective que de pouvoir montrer ce qui permet de confirmer ce phénomène cyclique ainsi que de pouvoir montrer les éléments qui peuvent mettre en cause ce phénomène cyclique.

Nous ne sommes pas dans un monde binaire de démonstrations simplistes, mais dans un monde complexe avec de nombreuses démonstrations partielles d’un phénomène que nous commençons à peine à comprendre.

Ceux qui sont intéressés y trouveront l’essentiel, que ce soit pour comprendre ce qui a été fait ou ce qu’il faudrait faire pour y donner plus de crédibilité et  lancer les études complémentaires nécessaires.  Il y a à la fois des pistes qui sont à l’état d’idées et des concepts validés par des études un peu plus poussées.

Le périmètre de toutes ces études  peut se résumer en 2 parties :

    • L’Horloge de l’inconscient qui tourne autour d’un phénomène cyclique donnant lieu à plusieurs théories et applications
    • Des études connexes complémentaires le plus souvent liées à la compréhension des guerres, de leur déclenchement et de leur possible résolution. Certaines études sont liées indirectement à l’horloge de l’inconscient mais d’autres n’ont aucun rapport direct ou indirect.

L’Horloge de l’Inconscient

On pourrait résumer l’horloge de l’Inconscient comme le mariage improbable de l’inconscient de Freud et Jung avec l’éternel Retour de Nietzsche. Cette obsession d’un revécu du passé se traduisant par un éternel Retour ne serait que la perception du cycle mis en évidence par l’Horloge de l’Inconscient. Mais ce revécu du passé peut être autant conscient qu’inconscient. La référence à l’inconscient et quelques mécanismes de base de l’inconscient freudien (résurgence, refoulement, …) peut aider à comprendre les effets de ces retours, même si ce n’est que le concept d’inconscient qui est repris.

Sans partir dans de grands débats intellectuels, nous pourrions parler plus simplement d’un “phénomène périodique” qui semble avoir une grande influence sur le comportement des pays et de leurs dirigeants. Ce phénomène périodique se manifeste sous des formes différentes: Retours du passé, Cycle des Guerres, et autres formes en cours d’étude.

Ces vues ne font que saisir partiellement un tout qui nous échappe encore. Les possibilités sont fascinantes mais encore fragiles tant que nous n’aurons pas de démonstrations claires et incontestables. Il faut oser en prendre connaissance  et essayer de comprendre.

Études connexes

Les concepts découverts dans l’Horloge de l’inconscient ont déstabilisé la compréhension des guerres. Comment un phénomène périodique peut-il favoriser des guerres? Les données issues du “Cycle des Guerres” sont-elles utilisables pour anticiper des guerres à venir ?

    • la modélisation du déclenchement des guerres    est un élément de réponse pour faire le lien entre une conception plus classique des guerres et le “Cycle des Guerres”. Cette modélisation est nouvelle pour ceux qui s’intéressent aux études sur les guerres. C’est donc une étude à part entière
    • des prévisions classiques ont été améliorées en utilisant ce qu’on sait sur le “Cycle des Guerres”. Il est impressionnant de pouvoir connaitre plusieurs années à l’avance les périodes probables des guerres à venir. Ce n’est pas très précis mais c’est un progrès considérable.

D’autres interrogations plus ou moins en rapport avec les autres études ont été menées :

    • Comment aboutir à un cessez-le-feu qui tienne ? C’est une réflexion menée ces dernières années à propos de l’Ukraine. Elle ne peut pas aboutir sans tenter de faire appliquer quelque chose sur place, ce qui demanderait des moyens d’intervention que nous n’avons pas. C’est une réalité qu’il ne semble pas exister de savoir pour aboutir à un cessez-le-feu. Serait-ce utile ? Il n’est pas sûr que les acteurs actuels des règlements des conflits soient ouverts à d’autres certitudes que les leurs. Si un tel savoir existait, il n’est pas sûr qu’il puisse être appliqué et aboutir: ce serait dérangeant.(cette réflexion a été abandonnée pour le moment: il faudrait un lien direct avec les acteurs concernés par le maintien du cessez-le-feu pour espérer en faire une réalité)
    • Pouvons-nous utiliser certains concepts comme la modélisation du déclenchement des guerres pour proposer une analyse utilisable dans une négociation ?
      Il y a eu en essai intitulé Jérusalem connaîtra-t-elle une paix durable – 2020 ND – 2020-02-13  Il n’a pas été utilisé à ce jour de quelque manière que ce soit. C’est presque une autre étude. Si l’Horloge de l’Inconscient apporte un éclairage nouveau sur les guerres, sa compréhension ne permet pas d’arrêter une guerre et faire la paix. Il faut mener des études complémentaires pour tenter de résoudre des conflits.

Quels sont les enjeux de ces études ?

Ils sont importants même s’ils suscitent l’incrédulité. 

On peut imaginer, à partir des connaissances actuelles, qu’à la plupart des guerres majeures du 20° et 21° siècle, il y a une cause qui est aujourd’hui inconsciente et qui est ce phénomène cyclique. Nous ne connaissons pas encore l’origine réelle de ce phénomène. Vraisemblablement il n’est pas aussi régulier qu’une belle sinusoïde mathématique, mais nous ne pourrons pas expliquer les 2 guerres mondiales du 20° siècle sans reconnaitre et accepter cette cause qui est aujourd’hui invisible et inconsciente. Pour certains scientifiques, ou doctes éminences reconnues, identifier de telles causes invisibles est sacrilège et sans aucun fondement. Mais si d’autres études complémentaires devaient le confirmer, cela éclairerait d’un autre jour toutes ces guerres dont nous pensions qu’elles défendaient une juste cause mais dont l’une des causes importante n’avait pas été identifiée jusqu’à ce jour. Tout ceci n’est pas encore démontré de façon incontestable et ne pourra l’autre que si d’autres chercheurs s’approprient ces études. Au mieux, il faudrait 10 ans pour arriver à une telle conclusion partagée, si des dizaines de chercheurs apportaient quelques briques manquantes à ce qui a été commencé.

Quelles utilisations ont été faites?

Les domaines d’application qui ont été expérimentés sont:

  • les prévisions de guerre à moyen terme
  • la recherche de crises improbables
  • la déclinaison des concepts initiaux en applications probables ( ex: analyse en relatif ou parallélisme d’histoire)

Les domaines qui ont été explorés à ce jour relèvent plus de la sociologie ou du comportement collectif que de la psychologie et du comportement individuel. 

 

mis à jour le 24 Octobre 2021