l’Horloge de l’Inconscient


La guerre Russie-Ukraine a entrainé un grand déchirement pour l’auteur de cette étude, comme une plaie qui suinte au rythme de la guerre en cours.

L’application du Cycle des Guerres dit du Retour indiquait avant 2022 une possible guerre en Europe sur la période 2022-2026, le plus vraisemblablement dans un ex pays socialiste avec une composante russe directe ou indirecte. S’il est trop tard pour vous convaincre de cette prévision, il n’est pas trop tard pour réfléchir et prendre conscience de cet étrange phénomène.

Il fallait convaincre avant, il faudrait expliquer pendant, mais quand la guerre commence, on ne parle plus que des réalités opérationnelles et militaires.

Si vous arrivez jusqu’à ces quelques lignes, je vous recommande de lire  “Le Cycle des Guerres dit du Retour – version du 23 octobre 2022”.

Si, après la lecture, vous avez des questions, des suggestions pour informer, je suis preneur et j’espère que vous utiliserez le  formulaire contact pour échanger sur ce sujet.

Il est déchirant de prévoir de possibles guerres, de constater qu’elles arrivent, de voir que les dirigeants qui nous gouvernent ne comprennent pas ce qui se passe et se précipitent dans une guerre qui pourrait être longue et meurtrière, probablement à cause de ce phénomène cyclique qui est une des causes de ces guerres, sans être LA cause.

Les objectifs 2022 sont limités:

  •   – Faire des présentations du “Cycle des Guerres” dit “du Retour”,
  •  – Soumettre un texte  sur le “Cycle des Guerres” à une revue internationale,
  •  – Mettre à disposition l’état des recherches en espérant que l’étude puisse être poursuivie par d’autres.

Et pour le moment, l’auteur tourne en rond sans réussir à informer

________________________________________________________________________

C’est un site de partage de recherches :  études et expérimentations

 

Y a-t-il un phénomène cyclique qui a une influence sur notre comportement collectif et en particulier les guerres ?

Il faut ouvrir un débat sur le sujet, apporter des éléments pour ou contre pour faire mûrir ce sujet qui nous influence sans que la plupart d’entre nous en soient conscients.  Quand le débat sera bien avancé et que chaque élément aura été soupesé, contesté, validé, refusé, alors nous pourrons conclure à la réalité ou non de ce phénomène cyclique.

Comment résumer en quelques lignes ce phénomène cyclique ?

Un phénomène cyclique a été identifié : le cycle est d’environ 8 ans et demi ou un multiple et le plus souvent 3 fois , c’est à dire un peu plus de 25 ans ou un multiple de 25 ans.

Ce phénomène périodique peut s’exprimer par des formes différentes

    • Il peut faire resurgir le passé  mais sous une forme déformée et le plus souvent inconsciente. Ce phénomène est appelé “Retour du passé“.
    • Il peut exacerber des tensions et favoriser des guerres ou escalades. Ceci est étudié à travers le “Cycle des Guerres” qui ne détermine pas toutes les guerres mais peut favoriser guerre ou résolution suivant qu’il soit dans une phase d’amplification ou dans une phase d’atténuation
    • Il peut, dans des cas exceptionnels, donner l’impression d’un certain parallélisme de l’histoire. Ce sujet est juste évoqué ici mais pas démontré à ce stade

Quel peut être l’intérêt d’un tel phénomène cyclique ?

Le premier est de constater que des événements collectifs, comme des crises ou des guerres, qui paraissent imprévisibles, suivent une logique qui n’est compréhensible qu’en prenant connaissance de ce phénomène cyclique. C’est fascinant de le voir. C’est dérangeant de l’admettre. Cela peut donner  à certains l’impression d’une formidable régression de la pensée qui revient à un monde où on imaginait, au moyen âge,  une grande horlogerie cachée qui guidait notre destin. C’est un peu cela sans être aussi simpliste. Ce phénomène a une influence mais n’est pas déterministe.

Cela a donc des conséquences sur une recherche fondamentale sur les mécanismes de la pensée et de l’influence collective inconsciente mais cela permet aussi de faire des recherches appliquées diverses.

Quels sont les enjeux de ces études ?

Ils sont importants même s’ils suscitent l’incrédulité. 

On peut imaginer, à partir des connaissances actuelles, qu’à la plupart des guerres majeures du 20° et 21° siècle, il y a une cause qui est aujourd’hui inconsciente et qui est ce phénomène cyclique. Nous ne connaissons pas encore l’origine réelle de ce phénomène. Vraisemblablement il n’est pas aussi régulier qu’une belle sinusoïde mathématique, mais nous ne pourrons pas expliquer les 2 guerres mondiales du 20° siècle sans reconnaitre et accepter cette cause qui est aujourd’hui invisible et inconsciente. Pour certains scientifiques, ou doctes éminences reconnues, identifier de telles causes invisibles est sacrilège et sans aucun fondement. Mais si d’autres études complémentaires devaient le confirmer, cela éclairerait d’un autre jour toutes ces guerres dont nous pensions qu’elles défendaient une juste cause mais dont l’une des causes importante n’avait pas été identifiée jusqu’à ce jour. Tout ceci n’est pas encore démontré de façon incontestable et ne pourra l’être que si d’autres chercheurs s’approprient ces études. Au mieux, il faudrait 10 ans pour arriver à une telle conclusion partagée, si des dizaines de chercheurs apportaient quelques briques manquantes à ce qui a été commencé.

Vue d’ensemble

mis à jour le 23 octobre 2022