Donbass: quel est l’état du Cessez-le-feu le 2 Juin 2021


Si quelqu’un se pose la question de savoir quel est l’état du cessez-le-feu dans le Donbass en Ukraine, il est possible de donner des précisions venant de différentes sources: armée ukrainienne, forces armées séparatistes puis SMM ( Special Monitoring Mission to Ukraine).

Pour rappel la guerre a commencé en Avril 2014. Un premier cessez-le-feu a été prononcé en septembre 2014. Il y a eu de nombreux autres cessez-le-feu qui n’ont jamais été suivis d’un cessez-le-feu complet sans aucune violation pendant plusieurs jours. Le cessez-le-feu a toujours été fictif, sous forme d’accalmies plus ou moins fortes. Le meilleur cessez-le-feu est celui du 27 Juillet 2020. Il a donné lieu, pendant quelques semaines, à un niveau très faible de violations. Ce n’est plus le cas en 2021 et le niveau des violations est similaire à celui qui a précédé le cessez-le-feu du 27 Juillet 2020. Un peu moins fort, certes, mais avec des variations très fortes et pouvant monter à plus de 1.000 violations en une journée.

Ces dernières semaines, il n’y avait plus de cessez-le-feu ni même de sérieuse accalmie.

Si je prends ici la journée du 2 Juin 2021, c’est qu’il y a trois rapports disponibles mais globalement incohérents.

L’agence de presse ukrainienne “Unian” représentant l’armée ukrainienne et l’agence de presse DAN représentant les forces séparatistes DPR indiquent tous deux qu’il n’y a eu aucune violation du cessez-le-feu. Pour une fois, ce qui est rare, chaque adversaire est d’accord pour dire que l’autre a respecté le cessez-le-feu durant toute la journée du 2 juin (Voir les articles disponibles à la fin de cet article)

Le SMM a publié le 3 Juin 2021 en soirée le rapport 127/2021 sur la journée du 2 Juin 2021. Le rapport SMM fait état de 360 violations et 33 explosions (cumul des secteurs de Donetsk et Luhansk)

Comment expliquer un tel écart entre 0 violations pour les représentants des combattants et 360 violations pour les observateurs SMM?

A la question de savoir si le rapport SMM est crédible et ses chiffres exacts, la réponse est OUI. Il n’y a aucun doute qu’il y a bien eu ce nombre de violations ainsi que 33 explosions, ce qui est un niveau moyennement important au Donbass. Cependant, la journée SMM commence à 19h30 la veille et se finit à 19h30. Certaines violations et explosions présentées par le SMM comme appartenant à la journée du 2 Juin ont eu lieu le 1° Juin. Il faudrait ainsi retirer 61 violations et 11 explosions. Mais il faudrait aussi en ajouter quelques autres. Même en ne prenant que les violations et les explosions du 2 juin, les chiffres restent importants. Pourquoi le SMM n’est-il pas capable de fournir des données sur une journée complète et uniquement sur la journée? Honnêtement je n’en sais rien, mais cela donne l’impression que le SMM considère que tout le monde doit s’adapter au SMM et non pas l’inverse. Sur tous les sujets, le SMM est souvent en décalage et ne s’adapte que difficilement à la réalité et aux autres: cela ne leur pose aucun problème que leurs rapports soient parfois publiés 72 h après les incidents, comme si leurs rapports ne servaient à rien et que personne ne les utilise jamais pour faire un debriefing ou savoir si la situation es calme ou non. Mais, sur la réalité des informations du SMM, ce n’est pas discutable et c’est malheureusement la seule source d’information fiable, même s’il faut regretter que ces informations ne soient disponibles que quand ceux qui les donnent ont le temps ( ne pas déranger les dimanches et les jours fériés et attendre la fin de la journée pour que les données de la veille soient traitées)

Alors pourquoi l’armée ukrainienne et les séparatistes ont-ils affirmé, tous les deux, qu’il n’y avait pas eu de violations?

Nous en sommes réduits à des hypothèses:

  • Il y a peut-être un accord en cours d’élaboration qui est inconnu pour le moment
  • Le terme violation n’a pas le même sens pour les interlocuteurs. Pour le SMM, le moindre coup de feu, que ce soit une arme légère ou lourde, est considéré comme une violation
  • Les forces combattantes dans le Donbass n’ont pas plus de rigueur dans le reporting que dans l’action. S’il n’y a pas de menace immédiate l’incident est mineur, il ne sera pas considéré comme une attaque adverse ou une violation

Malheureusement, c’est comme cela depuis un peu moins de 7 ans: les acteurs du conflit ukrainien du Donbass ne parlent pas le même langage et les mots n’ont pas la même signification

Conclusion: le cessez-le-feu n’est pas encore effectif mais chacun des adversaires semble reconnaître qu’il n’y a pas de danger immédiat et des progrès sur le terrain que les chiffres SMM ont du mal à confirmer. Peut-être un espoir de nouvelle accalmie durable, même s’il est faux qu’il n’y a pas eu de violation ce jour-là. Le 6 juin un nouveau communiqué de l’armée ukrainienne fait état de l’absence de violation le 5 Juin 2021 mais le rapport SMM ne sera publié que dans plus d’un jour. Si le SMM publiait toutes ces données le matin comme toutes les composantes sur place, on pourrait comparer. Mais comme les données de l’armée ukrainienne ne sont pas fiables et que le dimanche l’agence DAN ne publie rien, nous ne pouvons rien en conclure aujourd’hui. Après-demain, peut-être

Note ajoutée le 7 Juin 2021: d’après le rapport SMM publié aujourd’hui, il y a eu très peu de violations le samedi 5 Juin 2021. L’armée ukrainienne avait raison dans son communiqué du 6 Juin.

Sources des informations:

Armée ukrainienne: article paru dans UNIAN

Forces séparatistes DPR : article paru dans l’agence DAN

SMM : rapport paru sur le site OSCE

Article écrit et publié le 6 Juin 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.