Ukraine-Russie : neutralité et Donbass


La Russie souhaiterait que l’Ukraine opte pour une neutralité, mais se permet de prendre le Donbass et Louhansk + quelques autres territoires. Est-ce bien sérieux?

Si la Russie était crédible, elle proposerait une neutralité et la garantie que le territoire ukrainien soit respecté ( éventuellement hors Crimée dans un premier temps, tant qu’il n’y a pas d’accord sur la Crimée).

Au lieu de cela, la Russie prend, soi-disant au nom de Républiques indépendantes, une bonne partie du territoire ukrainien et demande, en plus, une neutralité en n’adhérant pas à l’OTAN ou à son successeur : une défense européenne

La Russie entend imposer les deux à l’Ukraine, d’abord, puis aux autres voisins ensuite.

Quel est le pays qui va accepter de se faire amputer une partie de son territoire au profit de la Russie ou ses alliés et va accepter dans le même temps d’être neutre ?

Le résultat immédiat est que tous les pays vont se précipiter vers l’OTAN.

L’OTAN, qui avait un électroencéphalogramme presque plat, vient de trouver une nouvelle jeunesse et une vraie utilité: se défendre contre la Russie, ressuscitant ses buts initiaux de se défendre contre l’URSS.

Alors, pouvons-nous vraiment faire une proposition pour le Donbass alors que la Russie occupe toute une série de territoires autour et se permet de bombarder et détruire ailleurs que dans le Donbass?

Cela parait difficile. Nous avons bien compris que la Russie considère que des bombardements massifs sont un bon moyen de faire avancer des négociations en espérant une capitulation. Mais malheureusement, cela entraine un blocage.

Alors ? A reprendre quand les intentions de la Russie seront plus claires.

A reprendre s’il y a de nouvelles informations

mis à jour le 11 Avril 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.