Ukraine : statistiques semaine 39

 

Statistiques spécifiques  semaine 39

Forte dégradation du nombre moyen de Violations de cessez-le-feu et du nombre d’explosions par rapport à la semaine 38 : +44%

Pour rappel il y a eu en moyenne 82 violations et 84 explosions par jour. Si certains prétendent que cela ressemble à un cessez-le-feu, les chiffres sont impitoyables quant à la réalité du cessez-le-feu qui demeure essentiellement fictif.

Tendances : Escalade ou Désescalade ?

Tendance court terme

C’est à l’escalade, compte-tenu des résultats de la semaine 39.

Cette tendance se confirme en début de semaine 40 (utilisation d’orgues de Staline le 3 octobre, ce qui est la première fois depuis le 25 août)

Tendance moyen terme

Légère escalade sur une période de 3 semaines

Tendance long  terme

3 vues différentes à partir de données différentes confirment la même tendance plus ou moins marquée.

Que ce soit le nombre d’attaques recensées journalièrement par l’Armée Ukrainienne, le nombre de violations et le nombre d’explosions recueillis par le SMM, la tendance de fond (sur un mois et demi) montre une tendance à la désescalade, qui est à peu près cohérente suivant les différentes sources de données. Si on compare le nombre de violations et le nombre d’explosions, on constate une décrue importante du nombre d’explosions et une décrue très lente du nombre de violations. A ce rythme, il faudrait + de 3 mois pour qu’il n’y en ait plus. C’est probablement un effet de bord du comportement des acteurs de supervision du cessez-le-feu. Leur objectif semble de diminuer les signes les plus visibles (ex : explosions).

Attention: les variations restent très importantes. La tendance long terme est un peu artificielle, puisque repose sur une analyse statistique des données sur 1 mois et demi. Le nombre de violations a augmenté de façon importante et est à un niveau élevé ailleurs que dans le secteur de Luhansk. La tendance long terme contredit les autres tendances, mais une confirmation des tendances court et moyen terme pourrait effacer complètement les gains constatés sur la période d’un mois et demi.

Analyse de la typologie des secteurs

Le SMM présente dans ses rapports 2 secteurs : Donetsk et Luhansk.

Dans ce qui suit, 3 secteurs sont pris en compte :

  • Donetsk
  • Mariupol
  • Luhansk

Les données par secteur sont issues des tables annexées des rapports SMM. Le recueil des données a été fait rapidement et il peut y avoir quelques erreurs mais marginales et sans mettre en cause le résultat global. Une ligne = une violation de cessez-le-feu

Toute explosion est prise en compte, quel que soit son type.

Ces 2 graphiques donnent une typologie très différentes des 3 secteurs :

  • Luhansk : très peu de violations mais il peut y avoir des pics d’explosion équivalents à ceux de Donetsk :
    * cela ressemble à des troupes de métier ou très entrainées avec du gros matériel
    *  le cessez-le-feu peut mobiliser peu de ressources mais avec un très bon contact hiérarchique avec les LPR et l’armée régulière russe ( qui est probablement la colonne vertébrale de ces troupes) cela doit être possible… sauf les groupes francs-tireurs, genre unités spéciales ou mercenaires en groupe qui utilisent des laissez-passer russes.
  • Mariupol: Beaucoup de violations mais très peu d’explosions
    * cela ressemble à des militants dispersés dans la nature mais avec très peu de matériel lourd
    * la plupart des violations est due à des balles traçantes, qui proviennent certainement des mêmes groupes. Cela demande un travail d’investigation terrain
  • Donetsk : beaucoup de violations et beaucoup d’explosions
    * un mélange explosif de miliciens et de gros matériel
    * un bon découpage en sous-secteurs devrait permettre de s’adapter localement. Illusoire de tout traiter de la même façon.

Les données utilisées

Dans la culture de la mesure on vérifie les données disponibles afin de s’assurer de leur pertinence.

Données communiquées par l’Armée ukrainienne ( disponibles en anglais sur plusieurs media ukrainiens accessibles sur internet. Ex: UNIAN News, Kyivpost …)

Tous les jours, un communiqué de l’Armée Ukrainienne indique pour la veille:

  • le nombre d’attaques  contre l’armée ukrainienne
  • le nombre de blessés (WIA)
  • le nombre de tués (KIA)

Le nombre d’attaques est simple à utiliser. C’est pour cela qu’en 2016 il a été utilisé pour suivre le niveau de violences. Il paraissait globalement cohérent avec le niveau de violence indiqué par l’OSCE. De plus il a l’avantage d’être communiqué tous les jours dans la matinée, permettant d’espérer en faire un instrument de pilotage. Malheureusement il a fallu constater que ce nombre d’attaques n’est pas  cohérent avec les données SMM qui sont considérées comme plus fiables, même si elles arrivent tardivement.

Pour le nombre de blessés et tués il n’est pas possible de les utiliser journalièrement (trop peu de blessés ou tués pour en faire le moindre graphique significatif). Cependant, cette indication donne un niveau qualitatif intéressant du niveau de violence. Il est intéressant d’en avoir connaissance sans pouvoir l’intégrer dans des mesures journalières significatives.

Données OSCE SMM

Ces données sont disponibles le soir en semaine du lundi  au samedi ( uniquement pour les jours non fériés), à une heure variable entre 18h et 21h.

Un rapport est fait sur les données disponibles la veille au soir vers 19h 30.

Les données sont donc disponibles avec 24 à 48 h  de retard.

Les données disponibles sont détaillées mais limitées à ce que voient les observateurs eux-mêmes. Comme nous ne savons pas le nombre de points d’observation ou de patrouilles pour chaque jour, nous ne savons pas s’il y a des variations dues au management des observateurs.

Les données ne couvrent pas une journée complète, mais cela donne une bonne idée.

Au rapport est joint une table annexe qui indique toutes les violations recensées et leur type.

Pour les statistiques qui sont présentées ici:

  • 1 ligne différente dans la table annexe est considérée comme 1 violation de cessez-le-feu.
  • toutes les explosions sont ajoutées, quelle que soit leur type.

 

03 Octobre 2017 mis à jour le 4 octobre en intégrant les informations du 3 octobre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.