Donbass: la politique de l’intégration à marche forcée dans la Russie


Ci-joint un extrait des accords de Minsk 2 point 8:

“…8. Détermination de la procédure pour le rétablissement complet des relations socio-économiques, y compris les transactions de paiements sociaux, tels que les pensions et autres paiements (recettes et revenus, paiement en temps voulu de toutes les factures de services publics, renouvellement de l’imposition dans le cadre juridique de l’Ukraine).

À cette fin, l’Ukraine doit reprendre le contrôle du segment de son système bancaire dans les zones touchées par le conflit, et un mécanisme international visant à faciliter ces transferts sera probablement créé...”

L’administration actuelle est-elle compatible de ce point des accords de Minsk 2 ?

NON. Depuis 2014, c’est un rejet et une destruction systématique des symboles et réalités de l’Ukraine. Ces derniers jours, le DPR s’est vanté d’avoir interdit la monnaie ukrainienne.

Exemple récent : Exclusion de la monnaie ukrainienne comme publié dans les nouvelles officielles de ces territoires.


C’est probablement la violation la plus grave des accords de Minsk 2. Non seulement l’Ukraine n’a pas été autorisée à reprendre le contrôle de son système bancaire dans les zones touches par le conflit, mais les pseudo-autorités locales se sont permis d’interdire jusqu’à la monnaie. Impossible que cela ne se fasse pas avec l’assentiment de Moscou qui en tant que signataire des accords de Minsk 2 devrait être priée de mettre de l’ordre sur ce point.

L’administration intérimaire ne peut prendre des décisions unilatérales contraire aux accords signés.

Résumons:

  • la seule langue autorisée est le russe (l’ukrainien est officiellement banni)
  • le DPR encourage tous les habitants à avoir un passeport DPR pour demander la nationalité russe
  • les media ukrainiens sont quasi interdits
  • les sociétés russes sont favorisées
  • Le rouble est la seule monnaie officielle
  • …etc,etc

Peut-on parler de respect des accords de Minsk 2 par les séparatistes et la Russie ?

Non. C’est une intégration forcée de l’ensemble du territoire dans la Russie, dont se vante officiellement les responsables autoproclamés.

Pourrait-on parler d’élections justes avec interdiction d’utiliser l’ukrainien, les media ukrainiens et en censurant tout ce qui est favorable à l’Ukraine ?

Une élection à la Russe ou la Biélorusse ? Cela ne pose aucun problème pour la Russie. En tant qu’européen, cela nous interpelle et nous déchire, comme si cela devait être l’ultime humiliation d’une élection conduite au son du canon et de la force militaire après avoir retiré tout symbole de l’Ukraine dans les territoires occupés.

25 septembre 2020 mis à jour le 10 octobre 2020

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.