Ukraine – Cessez-le-feu – Enfin!


Depuis le 27 Juillet 2020, il y a enfin quelque chose qui ressemble à un cessez-le-feu. Certes il y a encore quelques violations, mais il y a eu de nombreux journées sans aucune violation, ce qui n’est jamais arrivé depuis le début de la guerre en 2014.

Bien que la recherche sur le cessez-le-feu soit marginale sur ce site, il est recommandé de consulter les deux documents qui suivent. Ces 2 documents ont été écrits en 2017, expliquant les raisons pour lesquelles le cessez-le-feu ne tenait pas. S’il n’y a pas de preuve de prise en compte de ces documents par les acteurs locaux, comme si tout ceci relève du simple hasard, il y a, par contre, la confirmation que l’analyse faite en 2017 était exacte.

2 éléments permettent de croire que le texte de Juillet 2017 ND201707003 est parvenu au SMM:

  • la vérification par les observateurs SMM de ce qui avait été réellement transmis aux combattants après un cessez-le-feu,
  • la modification des rapports SMM en permettant une meilleure lisibilité immédiate par graphique.

Ces 2 éléments peuvent être considérés comme de simples coïncidences puisque l’auteur que je suis n’a jamais reçu confirmation de sa transmission au SMM.

Entre l’été 2017 et Juillet 2020, ce même texte a-t-il eu une influence au point d’aider à permettre la mise en place d’un vrai cessez-le-feu ? Ne sachant pas le chemin suivi au sein du SMM ou ailleurs, il est donc impossible de le confirmer. C’est donc une expérimentation non confirmée, prouvant la justesse d’une analyse en 2017 mais ne prouvant pas , faute de preuves, qu’elle a été utilisée pour aboutir au cessez-le-feu de 2020.

Tout ce que peut dire l’auteur c’est que si l’analyse juste était parvenue en 2017 aux bons décideurs et avait été prise en compte, on aurait gagné 3 ans pour établir un cessez-le-feu crédible. Les textes écrits en 2017 et accessibles à la fin de cet article auraient pu être la base d’une excellente expérimentation réussie, même si cette expérimentation apparaît aujourd’hui imaginaire.

Avoir raison n’a pas suffi à mobiliser les acteurs pour permettre que ce cessez-le-feu devienne réalité. Le temps et les échecs successifs ont permis aux acteurs de devenir plus réalistes jusqu’à faire , enfin, un cessez-le-feu plus crédible. C’est certainement l’explication la plus probable et celle qui sera mise en avant par tous les acteurs officiels qui riront de ces coïncidences. Est-ce la vérité ? Nul ne peut l’affirmer de façon certaine.

Nous sommes passés de plus de 800 violations par jour en moyenne à quelques violations par semaine: un progrès considérable, même si rien n’est réglé et si les acteurs locaux ne se voient aucun avenir commun.

75% des raisons expliquées à l’époque ont été prises en compte. Le cessez-le-feu reste fragile tant qu’il n’y aura pas d’avenir partagé, mais c’est un pas important dans la bonne direction, en espérant que cela dure.

Nous consacrerons plusieurs notes d’actualité dans les jours et semaines à venir sur ce sujet du conflit ukrainien, même si vraisemblablement aucune ne sera lue et utilisée.

Vous trouverez ici les deux documents de 2017 mis à jour avec quelques commentaires d’actualité.

ND201707003 Cessez-le-feu Ukraine – mise à jour – 2020-09-23

ND201709001 Système de contrôle de cessez-le-feu actif – maj – 2020-09-14

Naej DRANER

Note du 22/10/2020: en 2020, ND202004001 (une version dérivée de ND201707003) a été faite à destination des autorités ukrainiennes. Aucun signe ne permet de dire si ce dernier texte est parvenu aux autorités ukrainiennes et ce qu’elles en pensent, mais c’est peut-être le texte qui a été réellement utilisé. Il y avait 3 actions identifiées. Seule l’action liée au cessez-le-feu a conduit à un résultat. Les autres n’ont pas abouti et donné le moindre résultat visible. C’est dommage de ne pas savoir. Un hasard ? Peut-être

ND202004001-6a Variante de ND201707003 pour les autorités ukrainiennes-référence

23 septembre 2020 mis à jour le 22 octobre 2020

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.