Ukraine semaine 12: introduire de nouveaux acteurs pour surmonter l’impasse et l’absence de perspective

2017 se révèle une impasse à tous points de vue sur le conflit ukrainien

  • Le niveau de tension est globalement plus élevé qu’en 2016 depuis de nombreuses semaines: toujours au bord de la reprise de l a guerre,
  • Les accords de Minsk 1 et Minsk 2 sont restés quasi lettre morte, aucune de leurs clauses n’a été complètement appliquée,
  • Les acteurs officiels de ces accords font le mort : autant l’Ukraine que la Russie que la France et l’Allemagne,
  • Crispés de façon psycho-rigide sur les accords de Minsk 2, les acteurs ne sont pas ouverts à leur redéfinition: c’est l’impasse,
  • Rejetés par l’Ukraine et aspirés par leur propre soif de pouvoir, les séparatistes ont constitué un territoire sous leur contrôle. Territoire qui devient progressivement un désert économique sous dépendance quasi exclusive militaire et économique de la Russie,
  • l’OSCE a montré ses limites: les observateurs présents avant même la guerre du Donbass n’ont pu ni l’empêcher ni la contrôler : un cessez-le-feu fictif, une incapacité à identifier objectivement les forces en présence et proposer une évolution. Ce serait pire sans l’OSCE ? Pas sûr

Alors ?

Il faut introduire de nouveaux acteurs pour faire le point et reconstruire une perspective autre qu’un conflit gelé toujours actif

 

29 mars 2017

Quelques liens pour mieux comprendre:

Ukrainian news ( avec les communiqués quotidiens)

OSCE Ukraine Daily report

Cessez-le-feu et contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.