Ukraine : le Cessez-le-feu reste fragile


Le rapport SMM publié le 16 octobre 2020 fait état de 63 violations. 60 dans le secteur de Donetsk et 3 dans le secteur de Luhansk. Tous sont sur des lieux de tensions habituels.

Pourquoi ?

On retrouve les causes déjà identifiées dans ND2017007003 et non prises en compte en Juillet 2020:

  • pas d’avenir partagé exprimé en levant les ambiguités de Minsk2
  • Pas d’organisme intégré JCCC et SMM qu’on aurait pu appeler SMCC

Pas de coordination institutionnalisée par sous-secteur. Le JCCC est probablement revenu à une organisation avec un seul PC opérationnel pour tous les secteurs, sans tenter de faire évoluer des sous-secteurs qui ont probablement disparu de l’organisation si jamais ils ont existé.

La dynamique prévue a été cassée, volontairement ou par ignorance, par les acteurs officiels.

Et comme personne n’est décidé à clarifier ce qui avait permis d’aboutir à un cessez-le-feu crédible, le cessez-le-feu glisse lentement vers un conflit de basse intensité avec une remontée des violations. Il y a de moins en moins de journées sans violation. Les explications officielles poussent tous les acteurs à une passivité encore plus grande, puisque les responsables officiels ne sont peut-être pas ceux qui ont la compétence et qui avaient poussé à un cessez-le-feu crédible. L’autosatisfaction des acteurs officiels fait disparaitre progressivement ce qui était nécessaire pour aboutir à un cessez-le-feu et le maintenir.

Ni les responsables JCCC ni les responsables SMM n’ont une idée claire de ce qui est indispensable dans la phase actuelle.

  • Le SMM continue ses activités comme si de rien n’était: ses rapports actuels montrent qu’il est resté dans son fonctionnement sur un mode passif qui tire tout le monde vers le bas.
  • Le JCCC, opaque comme à son habitude, semble faire comme si il est le seul responsable du système terrain, sans en avoir compris ni les fondements ni les évolutions nécessaires à court et moyen terme.
  • Les autres acteurs officiels sont satisfaits d’avoir engrangé les bénéfices du cessez-le-feu du 27 Juillet 2020 mais probablement n’ont rien compris et ne montreront aucun enthousiasme à mettre en avant une explication qui minimiserait leur rôle réel et leur compétence à maintenir un cessez-le-feu et avancer vers la voie d’un règlement. Ils sont dans la posture, pas dans l’action .. et peut-être aussi préoccupés par d’autres sujets comme le COVID qui prennent une bonne partie de leur énergie.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Il y en avait peut-être un, mais il a été viré dans l’indifférence générale.

A suivre

17 octobre 2020

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.