Ukraine semaine 31 : le niveau de violence oscille entre des extrêmes

niveau de violence 2016-08-05

Cette semaine oscille entre des extrêmes atteignant presque à la fois le plus haut et le plus bas depuis Juin.

Il y a des signaux contradictoires:

  • de nombreux drones de reconnaissance, signalant probablement une préparation à de nouvelles aventures, pas forcément une action généralisée
  • il y a des jours avec des baisses significatives sans que la cause ne soit clairement identifiée
  • des observateurs SMM ont été mis en joue et menacés. Pas de conséquence, un des observateurs ayant fait preuve d’un remarquable sang-froid pour sortir  tout le monde de là intact.
  • S’il y a une stratégie de négociation, elle n’est pas visible

Le plus vraisemblable : un statu quo sur une ligne de contact toujours agitée et qui devient jour après jour la nouvelle frontière de l’Ukraine.

Quant à Minsk 1 et 2, il faut être optimiste pour y  trouver une clause complètement appliquée. Vont-ils oser négocier un Minsk 3 qui va ressembler étrangement  aux précédents ?

La spécialité de Poroshenko? Ajouter  à chaque fois une nouvelle instance en plus des précédentes pour prétendre régler le conflit. En cela, il faut reconnaitre que ce sont de bons européens: de la même  manière que l’Europe a multiplié des instances différentes qui se parlent à peine et s’ignorent le plus souvent, et sont pratiquement incapables d’agir de façon cohérente ensemble, de la même manière les instances en charge du réglement de la crise Ukraine se multiplient, le plus souvent à l’initiative du président ukrainien Poroshenko.

Il y avait l’OSCE, puis le JCCC puis le quartet, puis ….on a parlé d’une force internationale, puis d’une nouvelle instance qui remplacerait le quartet. Attendons : ils vont bien nous pondre un monstre à 5 têtes un jour ou l’autre.

Si la prolifération des  institutions en Ukraine est à l’image de la gestion de la crise ukrainienne, il y a de quoi faire en Ukraine.

                   5 août 2016

Données utilisées pour le niveau de violence : presque chaque jour la présidence ukrainienne indique le nombre d’attaques de la veille. C’est ce chiffre là qui est utilisé. D’un point de vue objectif, ce chiffre est partial. Mais il n’y a pas grand chose d’autre. Les communiqués journaliers de l’OSCE n’indiquent aucun niveau de violence. Ils le comparent au jour précédent, ce qui ne nous donne pas d’indication de niveau. Certes, les communiqués de l’OSCE ont en annexe le détail des violations constatés mais personne ne s’amuse à l’OSCE à le transformer en un nombre journalier indiquant le niveau de violence.

La mesure utilisée est certainement imparfaite, mais c’est le seul moyen de se donner une petite idée de l’évolution sur plusieurs semaines ou mois.

Quelques liens pour mieux comprendre:

Ukrainian news ( avec les communiqués quotidiens)

OSCE Ukraine Daily report

Cessez-le-feu et contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.