Le cycle du Retour : Réveil du conflit Inde-Pakistan et éclatante confirmation du “Cycle du retour”

Le journal “Le Monde ” daté du 20 Septembre 2016 indique que 17 soldats indiens ont été tués au Cachemire le dimanche 18 septembre 2016.

Les tensions montent progressivement depuis Juillet. Ce n’est pas encore une guerre ouverte, mais cela pourrait le devenir.

Quelle importance ?

Pour illustrer le “Cycle du Retour” la version  2012 de l’Horloge de l’inconscient avait présenté 4 graphiques illustrant l’effet de ce phénomène

  • conflit Israélo-arabe
  • Europe
  • Monde
  • Inde-Pakistan

Avec le réveil du conflit Inde-Pakistan, ceci confirme 4 types de guerre qui se sont déclenchées en 2 ans et demi, sur la période initiale de 4 ans.

 

Conclusion : c’est du 100%, on ne pouvait rêver mieux comme démonstration.

Dans le cas du conflit Inde-Pakistan, les gouvernements indiens ont été informés depuis de nombreuses années et semblaient modérer les effets de ce phénomène. Pour les derniers cycles, ceci n’a pas été jusqu’à la guerre ouverte et totale. Avec le changement de gouvernement en Inde, il est possible que les informations se soient perdues et n’aient plus aucun effet modérateur.

 

Vous avez du mal à comprendre ce que cela veut dire ?

Je vais vous laisser réfléchir par les liens qui suivent:

Un cinquième graphique a été ajouté après 2012, il concerne le Liban. Il devrait être d’actualité fin 2016 ou en 2017: c’est en prime!

En 2014, au début de la première guerre concernée, il y eut une tentative d’explication. 100% paraissait impossible. C’est confirmé. Ci-après le lien vers la présentation préparée à l’époque.

To be or not to be a random war – 2014-04-15

Comprenez-vous ?

NON ? Vous devez probablement être européen. Je n’ai jamais compris pourquoi mais ils ne comprennent jamais ce qu’on leur explique et, par contre, passent beaucoup de temps à vous expliquer leur importance et celle de leurs aïeux.

Mais si vous connaissez des Indiens, Pakistanais ou libanais, vous devriez leur donner l’information, cela pourrait leur être utile, même si personne n’a rien compris en Europe.

Commentaire lourd ? Possible, mais on ne fait pas dans la dentelle sur notre continent.

Il faut appeler un chat un “chat”, et quelqu’un qui n’a pas compris comme “quelqu’un qui n’a pas compris”, quelle qu’en soit la raison.  Ils ne sont jamais individuellement responsables, c’est toujours la faute au voisin sur notre continent, mais jamais soi.

 

19 septembre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.