Ukraine semaine 39 : la fin des trêves ?

niveau-de-violence-2016-10-02

2 trêves durant le mois de septembre:

La première commencée le 1° septembre, pour la rentrée scolaire, négociée par le groupe de contact, s’est achevée 2 semaines plus tard.

La seconde commencée le 15 septembre, à l’initiative des séparatistes et de la Russie, s’achève maintenant en ce début Octobre.

Toujours pas de vrai cessez-le-feu en vue. Un jour calme là-bas c’est quelques dizaines à quelques centaines d’explosions de tous calibres.

Mais pourquoi ?

Avec les quelques informations fragmentaires dont nous disposons il semble que les forces en présence ne sont pas très structurées et disciplinées, et le système de supervision et de contrôle du cessez-le-feu ne paraît pas adapté à la situation.

Il faudrait aller voir sur place, ou avoir des informations complémentaires,  pour comprendre vraiment.

Ces trêves ont cependant permis d’éviter une nouvelle conflagration générale. Le n iveau de violence était proche du seuil de déclenchement de guerre.

La première s’est bien installée, mais de jour en jour le niveau de violence a augmenté au point de revenir à un niveau proche de l’avant trêve.

La seconde a eu beaucoup de mal à s’installer et donnait l’impression que quelques acteurs agissaient pour le faire mieux appliquer. On ne sait pas si ce sont simplement quelques acteurs séparatistes ou russes qui ont fait quelques efforts pendant quelques jours, ou d’autres acteurs, non identifiés, comme le JCCC.

Le niveau d’activités des UAVs ( 3 à 4 par jours) de la part des séparatistes et russes n’est pas bon signe. Probablement de nouvelles  aventures militaires à venir.

C’est une guerre de position et d’usure: aucune avancée significative sur le terrain, simplement de nombreuses escarmouches qui font s’installer cette région dans une séparation territoriale de fait.

Un maintien d’un niveau de violence similaire pourrait éviter la reprise des combats à grande échelle, mais interdira toute solution politique à court et moyen terme. Impossible d’organiser des élections crédibles dans un tel contexte.

3 Octobre 2016

Données utilisées pour le niveau de violence : presque chaque jour la présidence ukrainienne indique le nombre d’attaques de la veille. C’est ce chiffre là qui est utilisé. D’un point de vue objectif, ce chiffre est partial. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas autant d’attaques dans l’autre camp, mais cela donne une mesure qui parait utilisable pour suivre le niveau de violence dans le temps.

La mesure utilisée est certainement imparfaite, mais c’est un moyen de se donner une petite idée de l’évolution sur plusieurs semaines ou mois.

Quelques liens pour mieux comprendre:

Ukrainian news ( avec les communiqués quotidiens)

OSCE Ukraine Daily report

Cessez-le-feu et contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.