Guerre Russie-Ukraine: Faits, Cycle des Guerres et Retour


Faits

Le 22 février 2022 les troupes russes rentrent dans le Donbass occupé par les séparatistes

Le 23 février la guerre est étendue à l’ensemble de l’Ukraine avec un objectif clair de prise d’un contrôle total de l’Ukraine. On pourrait parler d’une volonté de démembrement organisé. La Crimée reste à la Russie, Donbass et le Luhansk sont étendus et donnés aux “Républiques autoproclamées” et ce qui reste sera occupé militairement avec tous les ingrédients d’un contrôle militaire, y compris destitution, voire exécution ou emprisonnement de tout ce qui ne correspond pas à ce que les Russes veulent.

Les combats sont en cours. S’il y a une résistance sérieuse de l’armée ukrainienne, il est difficile d’imaginer que la lutte entre le pot de terre et le pot de fer se termine par la victoire du pot de terre.

Tout le monde est sous le choc. Il a fallu que je me force à tenter de faire un bilan objectif cohérent lié à ces recherches pour écrire ces quelques lignes.

Cycle des guerres

Le texte du 23 janvier Un phénomène cyclique favorise-t-il la Guerre et la Paix contenait l’analyse prévisionnelle des guerres de la période 2022-2026 pour l’Europe qui a été mise à jour le 30 décembre 2021 et qui a peu changé depuis 2 ou 3 ans.

Globalement, elle disait qu’il y aurait une guerre qui impliquerait:

  • un pays de l’ex bloc socialiste
  • avec une composante russe directe ou indirecte

L’analyse se terminait par une analogie aux guerres de Géorgie de 2008 et Ukrainienne de 2014 en indiquant qu’elle serait probablement sur une plus grande échelle

Voir : contexte Europe Cette analyse n’a pas été mise à jour par rapport à la situation créée depuis le 22 février, simplement pour qu’il soit possible de consulter la prévision.

Nous sommes théoriquement à un peu plus d’un mois du début de la phase d’amplification, mais comme les phases sont approximatives, les prévisions avaient été présentées sur la période 2022-2026

La prévision du “Cycle des Guerres” est donc exacte, même si une initiative d’une telle ampleur n’a pas été imaginée et décrite dans les prévisions.

Une fois de plus, cela confirme le “Cycle des Guerres”, même s’il est triste de constater que c’est vrai.

Retour

Par rapport à la “Théorie du Retour”, à quoi fait penser cette guerre ?

  • Retour de 2014 = premier retour suivant la “Théorie du Retour”, généralement peu important par rapport à celui de 25 ans et qui dans le cas présent est multiplié par un facteur non mesurable
  • Retour de l’URSS et de sa gestion habituelle des volontés d’émancipation, sauf que jamais nous n’avons eu un tel déchainement de violence et de destructions (c’est une continuation du Retour inverse de la désintégration de l’URSS commencé en2014)
  • Retour du dépeçage de la Pologne en 1939 par une action commune Allemagne nazie et soviétiques ??

Que ce soit en nombre de morts, en réfugiés, en destructions, en troupes engagées et en conséquences, il n’y a pas d’événement connu strictement comparable dans l’attaque d’un petit ou moyen pays par un grand. Il faudra attendre quelque temps pour pouvoir faire un bilan objectif mais les démons européens de la guerre sont de retour à une échelle que personne n’aurait osé imaginer il y a simplement 2 semaines.

Que conclure ?

Il n’est pas glorieux de tenter de montrer une victoire intellectuelle pour avoir décrit le contour probable d’une guerre qui confirme le “Cycle des Guerres”.

L’effroi est de constater avec incrédulité les “fake news” utilisées pour justifier cette guerre:

  • génocide par les ukrainiens
  • régime ukrainien nazi
  • pouvoir élu démocratiquement traité de fantoche

Sont-ils devenus fous, incapables de distinguer le vrai de la “fake news” inventée de toute pièce, le plus souvent par leurs propres services ou sympathisants? La vérité importe peu en Russie, ce qui importe c’est que l’apparence présentée soit crue, même si elle est fausse ou trop partisane pour être crédible.

Un peu comme la guerre contre l’Irak de 2003 qui avait inventé successivement des “armes nucléaires” puis des groupes terroristes.

Est-ce la guerre qui pousse à raconter n’importe quoi et inventer ces mensonges d’État ? Il semble que oui, comme si la justification donnée n’était qu’un hochet brandi pour les imbéciles comme nous qui sont là pour croire tout ce qu’on leur raconte.

27 février 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.