Ukraine semaine 52 : la trêve de Noël partielle

En semaine 51 , un cessez-le- feu avait été annoncé pour le 24 par le groupe de contact tripartite.

Dans un premier temps, la partie ukrainienne a annoncé un arrêt des hostilités le 24 décembre à 0h et les séparatistes ont confirmé le cessez-le-feu pour le 24 à minuit.

Le niveau de violence semble être resté équivalent dans un premier temps avant et après le cessez-le-feu faute d’information fiable puisque depuis le 22 décembre il n’y avait aucune information disponible de la part des observateurs SMM qui sont probablement en vacances, au moins pour le reporting.

A la reprise des rapports journaliers du SMM, une décrue a pu être constatée.

Il doit y avoir de l’ordre de 100 à 200 violations journalières et encore plus d’explosions.

Cessez-le-feu à l’ukrainienne: c’est à dire pas de vrai cessez-le-feu, simple pause passagère.

Les informations  données tous les jours par les autorités ukrainiennes ne servent plus à mesurer le niveau de violence: elles varient peu ( entre 25 et 45 par jour) alors que le nombre d’explosions recensées par le SMM peut varier d’un facteur 10. C’est général dans ce conflit: les données ne sont pas fiables. Elles ne sont pas synthétisées sous la forme d’un niveau de violence par le SMM et n’intègrent pas ce qui n’est pas vu par le SMM et elles sont tellement synthétiques du côté ukrainien qu’elles ne signifient plus grand chose. Elles étaient supposées indiquer le nombre d’attaques journalières, mais si ce nombre d’attaques varie peu alors que les explosions varient beaucoup, on ne peut pas en tirer grand chose, si ce n’est qu’il n’y a toujours pas de vrai cessez-le-feu respecté.

mis à jour le 30 décembre 2016

Quelques liens pour mieux comprendre:

Ukrainian news ( avec les communiqués quotidiens)

OSCE Ukraine Daily report

Cessez-le-feu et contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.