Ukraine semaine 6 : quels enseignements de la dernière flambée de violence qui ressemble à une reprise de la guerre ?

En semaine 4 avait été publié une note le 24 janvier. Tout paraissait calme. Cette note fut modifiée le lendemain 25 janvier, indiquant un risque d’escalade sur la base des informations des 2 jours précédents, avec une montée nette de la violence

Cette escalade s’est confirmée en particulier dans la nuit du 28 au 29 janvier qui  a été le point de départ de cette dernière escalade.

Aujourd’hui 6 février, le cessez-le feu n’a pas été vraiment rétabli.  Les informations disponibles de l’OSCE indiquent pour le 3 février plus de 3000 explosions dans la région de Donetsk.

Durant l’année 2016, les  niveaux de violence ont été surveillés pour vérifier l’une des affirmations de l’essai de modélisation du déclenchement  des guerres.

L’ensemble des causes s’accumulent et peuvent devenir supérieures à un seuil de déclenchement de guerre.
La violence est différente avant et après le seuil de déclenchement de guerre. Après le franchissement de ce seuil, la guerre donne l’impression de s’auto-alimenter. La guerre contribue elle-même à son extension. Autrement dit, une fois franchi le seuil de déclenchement de guerre, le niveau de violence devient tout de suite beaucoup plus important.

C’est ce qui donne l’impression de s’être passé. Nous sommes passés d’une réalité quotidienne de quelques centaines d’explosion à une escalade subite durant laquelle les observateurs SMM ne pouvaient même plus compter le nombre d’explosions puis enfin à un niveau quotidien qui semble osciller  autour de plusieurs milliers d’explosions par jour, comme si le seuil avait été franchi, et le niveau de violence mesuré restant très élevé, s’alimentant d’elle-même, une fois franchi ce seuil.

Les mesures locales données soit par les observateurs SMM soit par l’armée ukrainienne ne paraissent pas assez fiables pour mesurer ce seuil et ce dépassement.

Du coup les enseignements tirés de cet épisode de violence sont limités et ne pourront pas être utilisés comme élément de démonstration de cette partie d’étude. Il faudrait revoir complètement le système de mesure mis en place à l’OSCE et en Ukraine pour avoir un espoir d’avoir des données fiables et utilisables.

mis à jour le 6 février 2017

Quelques liens pour mieux comprendre:

Ukrainian news ( avec les communiqués quotidiens)

OSCE Ukraine Daily report

Cessez-le-feu et contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.