Syrie : quel lien avec l’Horloge de l’inconscient ?

Pour rappel, l’Horloge de l’inconscient a une théorie centrale : la Théorie du Retour, et quelques applications dont la principale est le “Cycle du Retour” qui a une influence majeure d’amplification sur les conflits et les guerres.

La guerre en Syrie n’est pas un Retour

La Théorie du Retour dit qu’un événement ayant marqué l’inconscient collectif  peut être revécue à un multiple de 3085 jours ( un peu plus de 8 ans et demi)  à + ou – quelques mois, en provoquant un événement similaire ou contraire à l’événement initial.

Par exemple, la guerre en Libye de 2011 peut être considérée comme un retour de la guerre en Irak de 2003 ( 8 ans plus tard). L’intervention aérienne d’une série de pays occidentaux est similaire à l’intervention militaire menée par les USA contre l’Irak en 2003. Le résultat final (la destitution du dictateur local) est similaire.

Par contre, en Syrie il n’y a pas en 2011 et 2012 d’opération militaire menée par des pays occidentaux. Cette guerre en Syrie, n’est pas considérée comme un événement similaire ou contraire à ce qui s’est passé en 2003 en Irak. Il n’y a pas de “Retour identifié” ayant facilité la guerre en Syrie.

La révolte initiale en Syrie est liée au contexte du Printemps Arabe.  Certains pays arabes ayant eu une révolte et changement de pouvoir sans guerre ( Tunisie et Egypte), d’autres ayant dégénéré en guerre, suite à une répression interne sanglante ( Libye et Syrie). Si la guerre en Libye est caractérisée comme un “Retour” de la guerre en Irak de 2003, la guerre en Syrie et le printemps arabe en général ne sont pas considérés comme un Retour de la guerre en Irak de 2003.

Le “Cycle du Retour” a amplifié la guerre en Syrie, la transformant en guerre régionale

Le “Cycle du Retour” est un phénomène cyclique qui amplifie les violences et guerres. La période 2014-2017 est  une période d’amplification centrée sur décembre 2015.

  • Lorsqu’il n’y a pas de guerre, la période d’amplification peut être l’occasion du déclenchement d’une nouvelle guerre.
  • Lorsque la guerre s’est déjà déclenchée, la période d’amplification peut être l’occasion d’une escalade ou extension de la guerre

En  2012 il avait été écrit, en tenant compte du “Cycle du Retour”   : “En 2012 et jusqu’en 2014,  une attention particulière devrait être accordée au conflit syrien. S’il n’est pas résolu à court terme, il sera certainement l’occasion d’une guerre régionale lors du prochain pic d’amplification de guerre….”

C’est ce qui s’est effectivement passé, la guerre initiale ayant donné lieu à une brutale escalade et extension en s’interconnectant à la guerre irakienne.

La forme violente sous la forme de l’Etat islamique n’a pas été précisément prévue.

Conclusion

Le lien est mince entre les événements de Syrie et l’Horloge de l’inconscient. Seule l’escalade ultérieure peut être considérée comme liée au “Cycle du Retour”. Cela ne donne pas d’indication claire sur son avenir. Une désescalade militaire ou/et accalmie ou/et victoire militaire peut être facilitée dans la période jusque début 2020 qui est le prochain pic d’atténuation.

Par contre, l ‘ensemble des guerres dans le monde arabe (Guerre de l’État islamique en  Irak et Syrie, Guerre au Yémen) est significatif de ce pic d’amplification du “Cycle du Retour”.

A suivre

 

8 Décembre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.